bonhommehomeletterphone

Assurance vie pour les professionnels à Pontroise

Imprimer Plan du site

Une expertise globale de l’accompagnement patrimonial

Nous rejoindre

Une expertise globale

de l’accompagnement patrimonial

Bilan personnalisé

Grâce à un bilan personnalisé de votre situation, nous mettons en place les bonnes actions patrimoniales.

Obtenir un bilan

L’assurance vie , un placement souple

C’est un contrat garantissant le paiement d’un capital ou d’une rente, au sein d’un cadre fiscal avantageux, si l’assuré est en vie au terme du contrat.

L’assurance vie multi supports :

Ils font référence à un ou plusieurs supports en unités de compte et à un support en euros.

  • Les unités de compte : le montant des garanties et des cotisations est exprimé non pas en euros, mais par référence à une ou des unités de compte ; telles que des actions de sicav ou des parts de société civile immobilière. Les garanties du contrat sont directement liées à la vartiation (hausse ou baisse), de ces parts ou actions.
  • Le fonds euros : dont les sommes sont exprimées uniquement en euros, peuvent garantir un rendement annuel et une participation obligatoire aux bénéfices de l’assureur. Les fonds sont investis principalement en obligations ou en emprunts d’état. Ce type de contrat offre une garantie en capital : les intérêts sont définitivement acquis.

Pourquoi ?

C’est un placement à moyen long terme. Il permet de :

  • Faire fructifier l’épargne pour un projet
  • Transmettre un patrimoine hors succession
  • Prévoir un capital en cas de coup dur, par exemple, anticiper les conséquences financières de la dépendance
  • Disposer d’un complément de revenu à la retraite

Le cadre fiscal de l’assurance vie

Fiscalité sur les produits : Pour optimiser la fiscalité de l’assurance vie, l’épargne doit y rester investie pendant, au moins, les 8 années qui suivent la souscription du contrat. C’est à l’issue de cet anniversaire que la fiscalité devient vraiment avantageuse. Votre argent n’est pas bloqué 8 ans. Vous pouvez effectuer des rachats à tout moment.  Seul les produits (intérêts)sont fiscalisés et uniquement en cas de rachats.

Entre 0 et 4 ans :

  • la fiscalité sur les produits (intérêts) est de 35% ou à l’IR

Entre 4 et 8 ans :

  • la fiscalité sur les produits (intérêts) est de 15% ou à l’IR

Fiscalité après les 8 ans :

  • les fiscalités sur les produits (intérêts) est de 7.5% ou à l’IR après un abattement de 4600 euros pour une personne seul ou 9200 eruos pour un couple.

La fiscalité en cas de décès

 

  

Les cotisations

  

 

Avant les 70 ans de l’assuré

 

 

Après les 70 ans de l’assuré

 

Abattement de 152500 euros pour chaque bénéficiaires, puis prélèvement sur le capiutal décès, au taux de :

  • 20% jusqu’à 852 500 euros (calcul par bénéficiare)
  • 31.25% au-delà

Attention les chiffres sont actualisés chaque année.

Droits de succession, mais uniquement sur le montant des cotisations versée après un abattement global de 30500 euros

 

Arti 757-B du CGI

 

Comparaison entre l’assurance vie et les livrets bancaires :

 

Assurance-vie

 

 

Livrets bancaires

 

  • Epargne pour les projets
  • Capitaux toujours disponibles
  • Moyen/long terme
  • Avantages fiscaux attractifs
  • Aucun plafond
  • Outil de transmission

 

  • Epargne de précaution
  • Capitaux toujours disponibles
  • Court terme
  • Pas d’avantages fiscaux
  • Plafonné
  • Aucun avantage successoral

 

 

Comment souscrire ?

Il existe une multitude de façon et de raison d’investir sur un contrat d’assurance-vie ; il faut se poser les questions suivantes :

  • Pendant combien de temps puis-je me passer des sommes investies (c’est ce qu’on appelle l’horizon de placement ?) et quel est éventuellement mon effort d’épargne mensuel ?
  • Quel est mon profil d’investisseur ? prudent, équilibré ou dynamique.
  • Sur quel support investir ? prendre conseil auprès d’un professionnel.

FAQ :

  • Q : indisponibilité des fonds : argent bloqué durant toute la vie du contrat
  • R : le client peut retirer son argent à tout moment sous forme d’avance, de rachat partiel ou total
  • Q : il faut un capital important pour souscrire un contrat d’assurance vie. Il y a un minimum imposé à placer chaque mois ?
  • R : un contrat d’assurance n’a pas de minimum légal. Le client peut épargner à son rythme : verser une somme initiale, puis s’il le souhaite effectuer des versements libres ou programmés.
  • Q : en cas de décès, l’argent placé sur l’assurance vie est perdu ?
  • R : le souscripteur du contrat, désigne un ou des bénéficiaires qui recevront l’épargne accumulée, en cas de décès. Avec la garantie plancher décès, le montant versé en cas de décès de l’assuré sera égal au minimum aux versements investis.
  • Q : ce sont les banquiers les mieux placés pour proposer une contrat assurance vie ?
  • R : comme son nom l’indique, c’est un contrat d’assurance. L’assurance vie est donc le cœur de métier de l’assureur.

 


 

Être contacté

Vous souhaitez être contacté par l'un de nos conseillers pour étudier votre besoin ? Nous vous invitons à compléter le formulaire en cliquant sur le bouton ci-dessous. L'un de nos conseillers vous contactera très prochainement en prenant soin de respecter vos disponibilités précisées dans votre demande.

Être contacté

09 81 12 40 05

contact@capssur.fr